La France, un Etat construit sur les décombres des traites négrières et du colonialisme.

La France devra bien, tôt ou tard regarder de face la problématique actuelle des statues.

Les noms que portent les rues les avenues les ronds points de France, les statues qui trônent dans les espaces publics français rendent hommage aux personnes nommées et font l’apologie d’un récit écrit à dessein à partir de faits historiques donnés.

C’est bien pour cela qu’il n’y a pas en France de place de la collaboration, ou des Avenues du Maréchal Pétain des rues Pierre Laval, ou des impasses René Bousquet, des routes Bénito Mussolini, voir des ronds-points général Franco encore moins des esplanades Adolph Hitler.

Contrairement à ce que Macron raconte la France a bel et bien déboulonné des statues ou a évité d’en ériger à la gloire de certains personnages.

De telle sorte que le fait que Colbert trône devant l’assemblée nationale, le fait que des parlementaires français se réunissent chaque semaine dans une salle qui porte le nom du père du code noir traduit une reconnaissance par ces responsables politiques français des actes que Colbert et le roi Louis XIV ont eu à poser contre les peuples négro-africains.

À travers Colbert qui est enterré en l’église Saint-Eustache en plein Paris, la France fait aujourd’hui encore ouvertement l’apologie de son passé esclavagiste et colonialiste et celui de son présent raciste et ségrégationniste,non pas dans la loi mais dans les faits.

Et l’un des processus dont nous disposons pour nous prémunir de ce racisme prôné par l’état est de nous construire en communauté au sein d’une république officiellement une et indivisible mais en réalité construite sur les décombres des traites négrières et du colonialisme.

L’émergence d’une véritable démocratie en France passe par la disparition de ces symboles d’oppression qui pullulent dans les espaces publics et par un véritable débat national sur l’héritage que ces sombres personnalités ont transmis aux générations d’aujourd’hui.

Ahmad Nougbo
Facebook

Tags : France, racisme, colonialisme, esclavagisme,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *