Covid-19 et tourisme : La pandémie coutera jusqu’à 2 millions d’emplois en Afrique

IMPACT DU COVID-19 SUR LE TOURISME
La pandémie coutera jusqu’à 2 millions d’emplois en Afrique

LE SECTEUR du tourisme a été pris de plein fouet par la pandémie de Covid-19 qui coûtera jusqu’à deux millions d’emplois directs et indirects sur le continent africain et a déjà engendré des pertes en revenus annuels à des destinations touristiques en Europe, selon des chiffres officiels.

Les Nations unies estiment que la pandémie de Covid-19 coûtera jusqu’à 2 millions d’emplois directs et indirects dans le secteur du tourisme sur le continent africain, de nombreux pays faisant état d’une forte perte de recettes globales, la plupart d’entre eux dépendant fortement des voyageurs internationaux.

Le tourisme devrait accuser une perte de 75% en 2020, selon la Fédération régionale des entreprises du voyage.Des destinations populaires comme l’Afrique du Sud ont choisi de repousser leur date de réouverture au début de l’année 2021.

«En Afrique du Sud, on s’attend à ce que le tourisme intérieur et les voyages d’affaires soient les principaux moteurs de la reprise, suivis par les voyages régionaux et internationaux (long-courriers)», selon le ministère du tourisme.

Des pays tels que l’Ouganda, l’île Maurice et les Seychelles ont également annoncé qu’ils n’ouvriraient pas encore, tandis que d’autres, comme le Maroc et la Tunisie, ont déclaré qu’ils rouvriraient leurs portes aux voyageurs internationaux en juillet.

Le tourisme tunisien, à titre d’exemple, a été «lourdement» impacté par la crise du coronavirus. Le ministre du tourisme et de l’artisanat s’attend à 6 milliards de dinars de pertes et confirme que l’impact de l’épidémie de coronavirus s’annonce très sévère.

En baisse de 27% à la daté du 10 mai 2020, de 36 % à fin mai et de 38% à la date du 10 juin, les recettes touristiques poursuivent leur régression sous l’effet de la crise du coronavirus, selon les données mises à jour par la Banque Centrale de Tunisie (BCT), publiées le 24 juin.

Les recettes touristiques ont chuté de 43%, à la date du 20 juin 2020, par rapport à la même période de l’année dernière. Elles sont estimées à 1 milliard de dinars, selon les plus récents indicateurs monétaires et financiers de la BCT.

Au Maroc voisin, le secteur du tourisme risque de perdre 80 milliards de DH de recettes en devises. Et certains professionnels, cités par des médias locaux, craignent que la saison ne soit déjà compromise.

En Europe, les prévisions pour la France, du président de la Fédération régionale des entreprises du voyage sont très pessimistes pour le secteur du tourisme. Il évoque une perte de chiffres d’affaires de 75% sur toute l’année 2020. Il n’y a quasiment plus de réservations dans les agences de voyage en raison de la crise sanitaire. Le secteur du tourisme sera l’un des plus impactés par la crise du Covid-19. C’est désormais une confirmation depuis l’annonce le 17 juin du numéro 1 mondial du tourisme TUI de supprimer deux tiers de ses effectifs (583 postes) en France et de séparer de toutes ses agences de voyage.

Yvon Peltanche, le président en région Centre-Val de Loire de la Fédération des entreprises du voyage, a des prévisions très pessimistes pour le secteur du tourisme, que ce soit tourisme de loisirs ou d’affaires. Il évoque une perte de chiffres d’affaires de 75% sur toute l’année 2020.

Le Jeune Indépendant

Tags : Afrique, tourisme, covid 19, pandémie, coronavirus,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.