Coronavirus : Deuxième vague en Algérie?

par Tahar Mansour

Il paraît que nous nous trouvons bien en présence d’une deuxième vague, même si les spécialistes préfèrent affirmer que le nombre, de plus en plus élevé de contaminations par le Covid-19 est dû à l’allègement du confinement et à la réouverture des commerces. Quoiqu’il en soit, l’heure est à la prise de conscience collective plutôt qu’à autre chose et les gens semblent prendre à la légère ce mal qui nous guette, enhardis par le nombre relativement bas des décès.

Les amis et parents qui se donnent l’accolade, les poignées de mains, le port de la bavette, en-dessous du menton, le partage d’un même gobelet de café, entre deux ou plusieurs personnes, sont des gestes qui ont réapparu ces derniers jours. La promiscuité dans les marchés, dans les lieux publics, dans les institutions est aussi redevenue chose courante, aucune précaution n’est prise, comme si nous avions vaincu définitivement le coronavirus qui nous a fait tant peur, ces derniers mois.

Les mariages et les décès donnent aussi matière à rassemblement de nombreuses personnes, sans aucune protection, buvant à la même bouteille ou se partageant le même verre, se parlant de bouche à oreille, à quelques centimètres seulement l’une de l’autre. Des enfants jouant à n’importe quoi dans les cours des cités ou ailleurs sont laissés sans surveillance et jusqu’en début de soirée, touchant à n’importe quoi, ramassant ce qui tombe par terre, le mettant dans leurs bouches ou jouant avec pour aller ensuite manger sans même prendre la peine de se laver les mains, tout cela participe aussi à la propagation du virus.

Nous pouvons continuer de citer ces exemples à longueur de pages mais où est la solution ? Il est impossible aux pouvoirs publics d’imposer une manière de vivre à la population, c’est aux citoyens de se prendre en charge, de bannir les gestes dangereux, de se conformer aux règles d’hygiène qui, même si elles sont strictes et parfois contraignantes, sont faites pour nous aider à rester en bonne santé, pour nous éviter de souffrir et de faire souffrir les autres.

Le ou les virus ne seront vaincus que si tout le monde se conforme aux règlements communautaires, à une prudence salvatrice, à une hygiène du corps et des lieux sans faille. Certains pensent que le Covid-19 est un virus comme les autres, que c’est juste une grippe, oui, mais ce n’est pas une grippe comme les autres, c’est une grippe mortelle et hautement contagieuse !

Le Quotidien d’Oran, 1 jui 2020

Tags : Algérie, coronavirus, covid 19, pandémie,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *