Belgique : Les musulmans flamands préfèrent les plages hollandaises

Les musulmans flamands découvrent la côte zélandaise: « Vous êtes beaucoup plus amical avec les femmes avec un foulard »

VLISSINGEN – Aussi occupé que puisse être le Vlissingse Badstrand pendant la journée, il se vide toujours à l’heure du dîner. Mais il est resté occupé ces dernières semaines. Même la pente est complètement pleine.

Et plus tard ce jour-là, presque tous sont des musulmans flamands. Des familles entières, des voisins avec leurs enfants, des amis portant des chicha entières sur la plage. Ils viennent quand la plupart des Vlissingers rentrent chez eux pour mettre les oreilles sur le feu et restent jusqu’au coucher du soleil.

«Nous ne sommes plus les bienvenus sur la côte belge», explique Samiya Makhloufi. «Il faut réserver une place sur la plage et dès que l’on met un pied sur la digue, il faut mettre un masque buccal. Et puis ce couvre-feu stupide. Aucun de nous n’aime ça. Nous avons entendu via Snapchat que tout était beaucoup plus libre aux Pays-Bas. Tout le monde se dit que tu devrais aller en Zélande. C’est encore mieux ici aussi.

«Vous nous dérangez?

Makhloufi et ses amis ne sont certainement pas les seuls à avoir un foulard sur la pente. « Et savez-vous ce qui est si beau? », Dit l’amie Fatima Teeghmas. «Personne ici n’est surpris. Doit faire à Knokke ou Blankenberge, avec votre foulard à la plage. Ensuite, il y a un commentaire immédiat. Il semble que les Néerlandais soient beaucoup plus sympathiques. Nous nous sentons les bienvenus ici. Ou ai-je tort? Vous nous dérangez?

Quoi qu’il en soit, Fatima pense qu’elle reviendra plus souvent. «Nous allons manger de délicieuses moules, car elles semblent être les meilleures ici. Ensuite, les hommes voudront probablement venir aussi. Ils sont accrochés quelque part au sommet du boulevard.

Beaucoup d’hommes sont également sur la plage, souvent avec une pipe à eau. Youssif et Hamid, deux frères de Termonde, ont même apporté des brûleurs à gaz et un sac de sport rempli de tabac aux fruits. «Nous sommes venus ici avant. Mais cet été, nous y serons chaque semaine.

Juste avec tes vêtements dans l’eau

Un peu plus loin, Asma, Yasmine et Najoua profitent du soleil couchant, tandis que les enfants s’éclaboussent dans l’eau. Asma très enceinte («J’espère qu’il y restera un moment, sinon j’aurai nen Ollander») est heureuse que Najoua ait eu l’idée d’aller à Vlissingen pour une journée. «Quand j’entre à Hofstade avec mes vêtements sur l’eau, ce qui est normal selon ma religion, ils vous donnent un air sale. Ici, aux Pays-Bas, ils nous montrent notre valeur. Ou ils pensent juste des choses, mais au moins ne les disent pas. C’est beaucoup plus amusant. »

Zeeland a un goût plus. «Normalement, nous allons souvent au Maroc l’été, mais c’est compliqué maintenant. Je suis content que nous soyons allés à Vlissingen.

Les réseaux sociaux jouent un rôle dans le choix des destinations
VVV Zeeland reconnaît la tendance selon laquelle de nombreux Belges «issus de l’immigration» viennent sur les plages de Zélande cet été. Cela a tout à voir avec la couronne, le réalisateur Erik van den Dobbelsteen le sait. «De nombreuses plages belges sont fermées pour les visites d’une journée. Les gens pensent: alors nous irons en Zélande, car il y a de belles plages là-bas.

Les Flamands ont découvert la plage de Vlissingen via Snapchat, disent-ils. Les médias sociaux jouent un rôle important dans le choix des destinations touristiques, Lianne van Rijn le sait. En tant que rédactrice de contenu de VVV Zeeland, elle surveille la manière dont les gens publient des messages sur la province. Des photos et des messages de personnes sont publiés sur Instagram et Facebook. «Nous utilisons largement ce« contenu généré par les utilisateurs ». Nous appelons les gens à nous taguer et à nous montrer à quel point la Zélande est belle. Les gens sont inspirés par les médias sociaux pour des excursions ou des vacances. Quand quelqu’un d’autre prend une photo, il pense rapidement: « Wow, c’est super. Je veux y aller aussi ».

PZC.NL, 13 août 2020

(Traduction automatique)

Tags : Belgique, Islam, Musulmans, Flandre, Pays Bas, coronavirus,

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.