Algérie : La résurrection de Houari Boumediène

Le défunt président Houari Boumediène continue d’occuper une place très particulière dans le cœur des Algériens du fait qu’il est resté l’un des hommes les plus importants qui ont marqué l’histoire de l’Algérie moderne grâce à des initiatives visant à assurer la récupération des richesses nationales, la révolution agraire, la démocratisation de l’enseignement…

Avec l’avènement d’Abdelmajid Tebboune, Houari Boumediène connaît une véritable résurrection politique sur plusieurs domaines.

Au niveau interne, la position de Boumediène par rapport à l’argent de l’État qu’il considérait comme un patrimoine de la nation et ne devait pas être gaspillé. Dans ce sense, il usait uniquement de son salaire et s’interdisait les dépenses somptueuses. Cet esprit est consacré dans l’attachement du président Tebboune aux principes de la Révolution du 1er novembre et son action visant à punir tous ceux qui ont abusé de leur position pour s’enrichir et encourager la corruption, le vol, la malversation et le détournement.

Le mandat de Boumediène était caractérisé par un rayonnement de l’Algérie sur la scène internationale. La voix de l’Algérie était respectée et écoutée, sa diplomatie jouait un rôle très actif dans les organisations internationales telles que la Ligue Arabe, l’Organisation de l’Union Africaine et le Mouvement des Pays Non-Alignés et il a fait du soutien des mouvement des libération un principe fondamental de la politique extérieure algérienne. Sa déclaration « nous sommes avec la Palestine, qu’elle soit à tort ou à raison » a fait le tour du monde.

Après un long sommeil à cause de la maladie d’Abdelaziz Bouteflika, l’Algérie d’Abdelmajid Tebboune a initié son retour sur la scène internationale marqué par un nouvel élan dans le soutien à la cause du peuple sahraoui dans le but de donner un coup de pouce à la recherche d’une solution définitive et rapide à un conflit marqué par le statu quo entretenu par la France en vue de maintenir la tension dans la région du Maghreb.

Pour le peuple du Sahara Occidental, ce retour en force de l’Algérie constitue une véritable matérialisation de l’esprit du défunt président Houari Boumediène qui n’a pas hésité à engager son armée dans le but de protéger la population sahraouie qui fuyait les bombardements au napalm et au phosphore de l’aviation marocaine.

Tags : Algérie, Sahara Occidental, Abdelmajid Tebboune, Houari Boumediène, Palestine,