Le Maroc incite à boycotter les dattes algériennes

Depuis que l’Algérie a récupéré l’oasis de Laâroda, située dans la wilaya de Béchar, le makhzen multiplie les manœuvres et les propagandes pour détourner le regard des Marocains. Sa dernière trouvaille : les inciter, par le biais de ses médias, à boycotter les dattes algériennes.

Le choc de l’intransigeance algérienne

Lorsque l’information, faisant état d’une visite à Laâroda des autorités locales de Béchar accompagnées d’éléments de l’Armée nationale populaire (ANP), a commencé à être ébruitée, le Maroc a nié en bloc. En effet, une source militaire, ayant requis l’anonymat, s’est fendu d’un démenti, dans une déclaration accordée début mars à Hespress, un site propagandiste arabophone.

Mais, l’Algérie était déterminée à récupérer ce bout de son territoire exploité par des agriculteurs du pays voisin au nom de la fraternité entre les deux peuples. Originaires de Figuig, ces fellahs cultivaient la terre et commercialisaient des dattes au royaume sans qu’ils ne soient obligés de payer « le moindre dinar » aux impôts. Encore moins à la direction de l’Agriculture de Béchar en guise de redevance pour la concession des terres.

Le choc fut donc énorme pour eux. Alors, les potentats, confortablement installés au palais de Rabat, ont sorti un nouveau tour de passe-passe pour les endormir. Ils ont envoyé leurs hommes de main pour leur faire ingurgiter une rumeur saugrenue, voire risible. Somme toute, leur raconter une histoire à dormir debout

Le mensonge des courtisans de Mohammed VI

Le récit consistait à les inciter à quitter l’oasis de Laaroda avant le dernier délai fixé par les autorités algériennes, autrement dit le 18 mars. En parallèle, il miroitait la pseudo-force du Maroc, capable de récupérer les terres grâce à sa diplomatie « puissante ». Il n’en fut rien ! Il n’en sera rien !

Car, le makhzen sait que la parcelle est algérienne. Il était le premier à obtempérer à l’ordre intimé par les pouvoirs publics. Il fallait, cependant, qu’il crée de toute pièce un scénario pour cacher sa gêne.

Le même scénario se transforme en feuilleton. Sur les réseaux sociaux, des appels ont été lancés par « les trolls » du palais royal afin de boycotter les dattes algériennes. Ils ont été repris par les sites de propagande, à l’image du 360.ma et Hespress.

L’insolence du makhzen

Ce dernier intensifie sa campagne de dénigrement à l’égard des dattes algériennes à l’approche du mois de ramadan. Dans un tissu de sornettes publié, hier mercredi, Hespress a affirmé que la demande des dattes algériennes a baissé au royaume, en raison d’une production record de dattes marocaines d’une grande qualité.

Le site d’endoctrinement a poussé l’affront loin. Dans un torchon précédent, il a qualifié les dattes algériennes de radioactives. Car, a ajouté son auteur, si on peut l’appeler ainsi, les essais nucléaires de la France coloniale en Algérie ont contaminé les régions productrices de ce fruit.

Or, l’excellence de nos dattes, notamment « Deglet Nour », est connue mondialement. Par conséquent, les gesticulations de la presse du voisin de l’ouest ne feront que la couvrir de ridicule.

Dans les faits, l’Algérie n’en a cure de la nouvelle danse du ventre du makhzen marocain. L’oasis de Laâroda a été récupérée en associant un geste de la main à l’ordre. Les dattes algériennes, quant à elles, seront toujours prisées.

D’ailleurs, elles se fraient un chemin sur le marché mondial. En 2020, l’Algérie a exporté pour 71 millions de dollars de dattes, a indiqué, hier mercredi, Ouahiba Bahloul, directrice générale de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI) à l’ouverture du Salon de la filière Datte (SIDABECH).

Présente à cette rencontre, Mahinur Özdemir Göktaş, ambassadrice de République de Turquie en Algérie, a exprimé l’intérêt de son pays pour les dattes algériennes.

Djaouad Amine

La Patrie News, 8 avr 2021

Etiquettes : Maroc, Algérie, dattes, Figuig, Laroda, El Arja, Ramadhan,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
12 − 10 =