Maroc : Hommage à Maati Monjib, par Anna Jacobs

J’ai commencé à lire son travail sur l’histoire politique du Maroc il y a plus de dix ans, et j’ai été submergé de joie lorsque j’ai enfin pu le rencontrer à Rabat. Son travail et ses réflexions ont fait de moi une meilleure chercheuse, et surtout.

Lui, et les nombreux autres comme lui, y compris Omar Radi, améliorent son pays en faisant des recherches sur l’histoire et en s’engageant à respecter les valeurs de vérité, de justice et de liberté. La dernière fois que j’ai vu Maati Monjib, c’était en mars 2018, lors d’un événement organisé par la Brookings Institution à Doha, où il est intervenu.

Le mouvement du printemps arabe au Maroc et les batailles politiques pour l’héritage démocratique du pays. Il a pris des risques tous les jours pour partager ses connaissances et soutenir la liberté d’expression, et je suis l’un des nombreux étudiants qui lui sont reconnaissants.

Anna Lea Jacobs

Source : Twitter, 6 mars 2021

Tags : Maroc, Maati Monjib, Anna Lea Jacobs, histoire politique du Maroc,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
48 ⁄ 24 =