Journée mondiale des ONG: déclaration du haut représentant / vice-président Josep Borrell

Source : EEAS, 26 fév 2021

Partout dans le monde, les ONG, la société civile et les défenseurs des droits humains protègent et promeuvent au quotidien les droits humains, la démocratie ainsi que le développement durable et inclusif. Ils le font souvent sans se faire remarquer, loin des feux de la rampe et, parfois, à de grands risques personnels.

À l’occasion de la Journée mondiale des ONG, nous rendons hommage à leur engagement, dont l’impact ne doit pas être sous-estimé ni tenu pour acquis.

Au cours de l’année dernière, certains gouvernements ont utilisé la pandémie du COVID-19 comme excuse commode pour réprimer les droits de l’homme et la démocratie. Nous savons que les conséquences socio-économiques de la crise sanitaire mondiale seront déséquilibrées et durables, et que les inégalités et l’exclusion sociale continueront d’augmenter dans le monde.

Les ONG du monde entier ont joué un rôle fondamental dans la réponse à la crise des coronavirus. Ils documentent les violations des droits de l’homme, fournissent des services de santé directs aux communautés ou assurent une assistance sociale aux plus vulnérables. Nous ne devons pas oublier que les ONG sont des partenaires clés des autorités dans l’évaluation, la conception et la mise en œuvre des réponses à la pandémie.

Cependant, les ONG du monde entier opèrent dans un espace de plus en plus restreint, voire de fermeture. Les organisations de la société civile sont confrontées à des contraintes croissantes allant des lourdes exigences de déclaration et d’enregistrement aux restrictions sur le financement étranger, tandis que les travailleurs des ONG sont confrontés à des menaces physiques, du harcèlement et même des meurtres.

Les restrictions et les attaques contre les ONG sont inacceptables. Nous ne condamnons pas seulement cela, nous protégeons également les personnes à risque et promouvons un environnement propice à la société civile. Au cours des six dernières années, l’UE a apporté un soutien financier à quelque 45 000 défenseurs des droits de l’homme par le biais du mécanisme de protection des défenseurs. Cet appui se poursuivra.

L’UE est le premier donateur mondial pour les OSC locales dans les pays partenaires, avec un budget annuel de 2 milliards d’euros. Ce partenariat sera renforcé par le nouvel instrument de voisinage, de développement et de coopération internationale (NDICI).

Dans le monde post-COVID-19, les ONG sont la cheville ouvrière du «vivre ensemble». Ils resteront un partenaire essentiel dans nos efforts pour mieux reconstruire, pour protéger les droits de tous et partout, sans laisser personne de côté.

Tags : ONG, Union Européenne, UE, Josep Borrell, journée mondiale des ONG,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
25 ⁄ 5 =