La Mauritanie déclare être parmi les 19 à 20 pays auxquels Israël envisage de donner des vaccins

Source : The Times of Israel, 24 fév 2021

Ce pays africain n’a pas de relations diplomatiques avec Jérusalem; Les hauts responsables de la santé disent qu’ils n’ont pas été consultés à l’initiative de Netanyahu pour échanger des coups de feu contre un avantage diplomatique

Le nombre de pays qu’Israël envisage de fournir des vaccins contre le coronavirus en échange d’un soutien diplomatique a augmenté, selon les médias hébreux mercredi, alors que de hauts responsables de la santé ont déclaré qu’ils n’avaient pas été consultés sur le projet du Premier ministre Benjamin Netanyahu de distribuer des doses.

La liste comprend désormais 19 pays, a rapporté le radiodiffuseur public Kan, tandis que la radio de l’armée a mis le nombre à 20.

La Mauritanie, qui n’entretient pas de relations diplomatiques avec Israël, fait partie des pays censés recevoir des vaccins.

Le pays du nord-ouest de l’Afrique est devenu le troisième membre de la Ligue arabe à établir des relations diplomatiques avec Israël en 1999, mais a coupé les liens une décennie plus tard au milieu de la guerre de 2008-2009 à Gaza. Des responsables américains ont déclaré au Times of Israel le mois dernier que la Mauritanie était sur le point de normaliser ses relations avec Israël avant la fin du mandat du président Donald Trump.

Les autres pays nommés par Kan étaient Chypre, la Hongrie, le Guatemala, la République tchèque, les Maldives, l’Éthiopie, le Tchad, le Kenya, l’Ouganda et la Guinée. Chaque pays recevra entre 1 000 et 5 000 doses de vaccin Moderna.

Le radiodiffuseur a déclaré qu’il n’était pas clair comment la décision de donner des doses avait été prise ou comment la liste des pays, qui avait été transmise par le Conseil de sécurité nationale, avait été établie.

Le tsar du coronavirus Nachman Ash a déclaré qu’il n’avait pas été consulté sur le plan.

«Je comprends qu’il y avait diverses considérations, mais je ne peux pas y répondre», a-t-il déclaré au site d’information Ynet. «Il est important de vacciner tous les citoyens israéliens et c’est la priorité absolue.»

Chezy Levy, directeur général du ministère de la Santé, a également déclaré qu’il n’avait pas été consulté.

«Nous avons beaucoup fait pour apporter suffisamment de vaccins à toute la population. Pour le moment, nous sommes en train d’acquérir d’autres vaccins », a déclaré Levy à la radio militaire.

Les derniers rapports sont arrivés après que Kan a révélé mardi que Netanyahu offrait des vaccins à divers pays en échange d’un soutien diplomatique et enverrait des milliers de doses au personnel médical de l’Autorité palestinienne.

Le cabinet du Premier ministre a confirmé qu’il envoyait des milliers de vaccins à l’Autorité palestinienne ainsi que des coups de feu dans plusieurs pays, sans préciser davantage.

Selon un communiqué du PMO, Israël a été contacté par de nombreux pays avec des demandes de vaccins. La déclaration n’a pas nommé les pays ou le type de vaccins qui seront donnés, indiquant seulement que des milliers de vaccins seront envoyés à Ramallah, le siège du gouvernement de l’Autorité palestinienne en Cisjordanie.

Les principaux ministres du gouvernement n’ont pas été informés du plan.

«Le fait que Netanyahu trafique [dans] les vaccins des citoyens israéliens, qui ont été payés avec leurs impôts, sans responsabilité, montre qu’il pense qu’il dirige une monarchie, pas un État», a tweeté mardi le ministre de la Défense Benny Gantz.

Il a ajouté: «Un tel processus nécessite une discussion et une approbation. Seul un besoin sécuritaire, diplomatique ou médical urgent pourrait justifier un tel processus et Netanyahu doit le présenter au public ou à tout le moins le faire approuver par les forums compétents.

Le ministre des Finances, Israel Katz, membre du Likoud de Netanyahu, a également déclaré qu’il n’était pas au courant d’un tel plan. «Je signe les chèques et je n’ai rien signé de tel», a déclaré Katz à la radio militaire.

Les rapports sur les espoirs de Netanyahu d’utiliser des vaccins contre le coronavirus pour aider les relations diplomatiques à venir après qu’Israël aurait accepté d’acheter un nombre inconnu de doses de vaccin Spoutnik V de la Russie à utiliser en Syrie dans le cadre d’un accord pour le retour d’une femme israélienne qui était détenue par le régime syrien après avoir traversé la frontière il y a deux semaines.

La campagne de vaccination d’Israël est bien en avance sur tous les autres pays du monde. Plus de quatre millions et demi d’Israéliens, soit près de 50% de la population totale du pays, ont maintenant reçu la première dose du vaccin contre le coronavirus. Plus de trois millions d’Israéliens ont reçu les deux doses.

Tags : Mauritanie, Israël; coronavirus, covid 19, vaccination,




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
23 × 1 =