Maroc : Quand le Makhzen est frappé de délire

Publicités

Le Maroc veut faire de l’Algérie son souffre-douleur et il s’applique va ses relais à faire de notre pays la source de tous ses maux, il ne se passe pas un jour sans que le Makhzen se fende d’attaques contre le voisin de l’Est qu’il accuse de cultiver une haine viscérale contre le Maroc, son roi et son peuple.

Dans sa dernière édition, le journal en ligne Media24.com s’est fendu d’une attaque en règle contre l’Algérie, prenant comme argument le dernier communiqué de l’Anp dans lequel elle niait toute participation de ses troupes dans des opérations en dehors du pays ou dans la région du sahel sous une couverture ou une autre.

Publicités

Affirmant que le ministère de la Défense algérien a versé dans une escalade verbale inadmissible contre le Maroc, il a distillé son venin contre notre pays, le journal ne s’est pas limité à argumenter ses propos par des faits connus et reconnus mais en usant d‘un tissu de mensonges, une arme usitée par le Makhzen et ses relais. Et ce qu’il faut déduire de cette énième campagne hostile contre l’Algérie est que le Maroc, empêtré dans une situation socio-économique difficile, une contestation qui gronde depuis la normalisation de ses relations avec Israël et des échecs à répétition de sa diplomatie et de son armée dans la gestion du dossier du Sahara occidental, veut se ménager une porte de sortie en chargeant son voisin de l’Est.

Les attaques marocaines via des relais sur les réseaux sociaux ou certains médias ne peuvent pas déranger, outre-mesure, l’Algérie mais participent à cultiver la haine entre les deux peuples qu’unissent des liens séculaires. Il faut rappeler, dans ce contexte, que l’arsenal du Makhzen s’appuie sur des pages sur les réseaux sociaux hostiles à notre pays. Ces dernières, souvent soutenues par des fonds marocains produits de la vente de drogue et d’autres trafics, sont basées dans plusieurs capitales européennes. De plus, des hackers, se sont employés à multiplier les attaques contre certains sites d’Institutions officielles du pays. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement avait dénoncé, il y a quelques jours ces attaques et affirmé que l’Algérie ne saurait rester sans réaction devant ces comportements hostiles. Le Maroc, qui fait face aujourd’hui au retour des combats dans les territoires occupés du Sahara occidental, use d’une stratégie éculée de diversion ; celle qui consiste à détourner l’attention de l’essentiel vers le superflu.

En s’attaquant à l’Algérie, le Makhzen espère détourner l’attention des sujets de sa majesté des pertes subies par les forces armées royales depuis la reprise des combats dans les territoires occupés du Sahara occidental. L’hostilité du Makhzen a l’égard de notre pays s’est exacerbée depuis les dernières élections américaines qui ont tourné à l’avantage de Joe Biden. Et parmi ses premières décisions l’annulation de la décision de son prédécesseur de reconnaitre la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental.

Le Makhzen devrait s’occuper de ses affaires internes. Plusieurs sujets brûlants l’interpellent à l’instar de la succession de Mohamed V qui fait débat aussi bien parmi le petit peuple que dans les cercles officieux et officiels proches du palais royal, la gestion du dossier du Sahara occidental où l’échec de sa diplomatie est reconnu ou encore la gestion de l’après-normalisation des relations avec Israël et l’ouverture d’un bureau de liaison israélien à Rabat sous la direction de David Govrim, un juif séfarade connu, qui est passé par l’ambassade d’Israël au Caire et qui a fait ses classes dans les services d’espionnage de l’entité sioniste. Ce sont ces problèmes qui doivent susciter l’inquiétude du Makhzen et non ce qui se passe en Algérie, son voisin de l’Est qui est souverain et indépendant au prix d’une Révolution armée qui a suscité l’admiration du monde entier.
Slimane Ben

Le Courrier d’Algérie, 23 fév 2021

Tags : Maroc, Algérie, Sahara Occidental, Makhzen,

Publicités

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
25 × 25 =