Algérie : Emmanuel Macron salue l’amnistie des détenus du Hirak

Publicités

Le président français, Emmanuel Macron, s’est félicité de l’amnistie des détenus d’opinion décidée par le président algérien Abdelmadjid Tebboune, à l’occasion du second anniversaire du soulèvement populaire du Hirak, lors d’un entretien téléphonique entre les deux hommes, a indiqué l’Élysée dimanche.

Un geste d’apaisement. Lors d’un entretien téléphonique samedi 20 février, le président français, Emmanuel Macron, a « salué l’amnistie » des détenus d’opinion décidée par le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, ainsi que les autres mesures prises par le gouvernement à l’occasion du second anniversaire du soulèvement populaire du Hirak, a fait savoir l’Élysée, dimanche 21 février.

« Le Président de la République lui a fait part de son soutien à la mise œuvre des réformes en cours », indique cette source par communiqué.

Le président algérien a promis, vendredi, un remaniement ministériel dans les « 48 heures », la dissolution de l’Assemblée nationale et l’organisation de législatives anticipées d’ici la fin de l’année.

Il a par ailleurs décidé de gracier « entre 55 et 60 » détenus du Hirak, ce soulèvement populaire de 2019 qui avait abouti au départ de l’ex-homme fort Abdelaziz Bouteflika après quatre mandats présidentiels.

« Renforcer les échanges et la coopération entre la France et l’Algérie »

Le résumé de la semaine
France 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Je m’abonne
« Les deux chefs d’État sont convenus de renforcer les échanges et la coopération entre la France et l’Algérie », rapporte la présidence française. « Ils ont, en outre, échangé sur les suites à donner au rapport sur la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie que Benjamin Stora a remis au Président de la République, le 20 janvier dernier », écrit l’Élysée.

Le rapport Stora a reçu un accueil mitigé à Alger : le porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, a estimé qu’il est « non objectif » et « en deçà des attentes » de l’Algérie.

Emmanuel Macron a souligné sa « qualité » et sa « pertinence » et « réitéré à son interlocuteur sa volonté de continuer le travail de mémoire, de reconnaissance de la vérité et de réconciliation », indique l’Élysée.

Avec AFP

Publicités

France24, 21 fév 2021

Tags : Algérie, Hirak, Abdelmajid Tebboune,

Publicités

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
23 × 18 =