Les présidents algérien et français s’accordent pour «  renforcer la coopération  »

Publicités

Source :

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune et son homologue français Emmanuel Macron ont convenu de renforcer la coopération bilatérale dans divers domaines et de concilier les points de vue sur certaines questions.

Tebboune a reçu samedi un appel téléphonique du président français Emmanuel Macron au cours duquel ils « ont passé en revue les perspectives de développement des relations bilatérales », indique un communiqué de la présidence algérienne.

Il s’agit du deuxième appel téléphonique entre les deux présidents en moins d’un mois et le troisième depuis le 19 décembre.

Il y a trois jours, des politiciens algériens ont critiqué la France à l’occasion de la fête nationale des martyrs.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdel-Baqi Bin Zayan, a déclaré que la France ferme les yeux et refuse d’admettre ses crimes contre les Algériens lors de la conquête française de l’Algérie.

Il a en outre exhorté l’élite à préparer une méthodologie claire pour écrire et enseigner l’histoire.

Le ministre a souligné que la conquête française visait à supprimer les fondements humanitaires et civilisationnels des Algériens.

Alors que la France se vante aujourd’hui de défendre les droits humains, elle a déjà commis des crimes horribles contre les Algériens, a-t-il ajouté.

Selon Bin Zayan, l’Algérie est le seul pays qui souffre encore des conséquences des essais nucléaires menés par la France.

Le président par intérim de l’Assemblée nationale, Salih Kujil, a déclaré qu’après l’indépendance, l’envahisseur français avait formé des partis, des associations et des lobbies en Algérie. En attendant, ils entravent la réconciliation entre les deux États.

Publicités

Asharq Al-awsat

Tags : Algérie, France,

Publicités

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
21 + 26 =