Le ministère de l’Intérieur affirme qu’il n’y a pas de route migratoire spécifique Algérie-Baléares

Publicités

Source : Majorca Daily Bulletin, 20 fév 2021 (traduit de l’anglais)

Publicités

Un total de 110 bateaux en 2020

Le ministère national de l’intérieur ne pense pas qu’il existe une route d’immigration clandestine spécifique de l’Algérie vers les Baléares. Le ministère déclare que, sur la base des données disponibles concernant une augmentation du nombre de migrants, la situation  » n’indique pas l’ouverture d’une route spécifique « . Néanmoins, il est admis que l’augmentation de ces dernières années indique qu’il existe une « route commune » pour la partie orientale de l’Espagne.

L’année dernière, 1 471 migrants clandestins sont arrivés aux Baléares sur 110 bateaux. Par rapport à 2018, il y a eu une augmentation de 686%; avec 2019 une augmentation de 226%. Les membres du Congrès du Partido Popular des Baléares ont demandé au ministère de donner cette information. Ils voulaient également connaître les «mesures extraordinaires» pour s’occuper des migrants.

Le ministère a expliqué que, dans le cadre du programme humanitaire, l’attention est accordée par les organisations qui reçoivent des subventions gouvernementales. Il y en a un en particulier – la Cruz Roja (Croix-Rouge) . À l’arrivée des migrants, ils passent du temps en garde à vue avant de passer sous le programme et donc aux soins de la Croix-Rouge, qui s’occupe de l’attribution d’une place au centre d’accueil. Ce n’est normalement pas dans les Baléares mais sur le continent. Le ministère ajoute que si plus de ressources (places) sont nécessaires, celles d’autres organisations sont utilisées temporairement.

Les députés du PP au Congrès, Marga Prohens et Miguel Ángel Jerez, soutiennent que le nombre de migrants indique qu’une route entre l’Algérie et les Baléares a été consolidée. En plus des chiffres, ils souhaitaient savoir où sont placés les migrants pendant les procédures de rapatriement et aussi les contrôles de santé.

En 2020, il y avait un nombre particulièrement élevé de migrants en juin et juillet, tandis qu’à l’automne, il y a eu un jour où dix bateaux sont arrivés. Il y a deux semaines, un petit bateau « patera » est arrivé à Ibiza. C’était le premier en 2021.

Tags : Algérie, Espagne, Iles Baléares, Majorque, migration,

Publicités

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
15 × 21 =