Vaccination : Le Maroc dame le pion à l’UE (Charles-Henri Gallois)

Source : Express, 18 fév 2021 (traduit de l’anglais)

Humiliation de l’UE: le Maroc bat le bloc sur les vaccins … malgré le lancement depuis trois semaines

L’Union européenne a été humiliée par le militant du Frexit Charles-Henri Gallois après avoir publié une liste de pays à travers le monde qui font mieux que le bloc avec leurs campagnes de vaccination.

Le chef de la Génération Frexit a humilié le bloc bruxellois en dénonçant ses efforts ratés pour s’assurer que les Européens reçoivent rapidement des vaccins contre le coronavirus . Publiant sur Twitter, M. Gallois a souligné que le Maroc, qui a lancé sa stratégie de vaccination il y a trois semaines, est déjà en avance sur l’UE.

Il a écrit: «Liste non exhaustive des pays qui ont vacciné plus que le drapeau de l’UE de l’Union européenne en pourcentage de sa population:

« Israël, Émirats arabes unis, Seychelles, Royaume-Uni, Palaos, Bahreïn, États-Unis, Chili, Serbie, Monaco, Maldives, Suisse, Singapour, Norvège, Islande, Turquie, Maroc.

« A noter, par exemple, le Maroc, qui a commencé sa campagne de vaccination il y a seulement trois semaines et se porte déjà mieux. »

Cela intervient alors que les responsables de l’UE ont admis que Pfizer Inc n’avait pas encore livré à l’Union européenne environ 10 millions de doses de vaccin COVID-19 attendues en décembre, ce qui la laissait environ un tiers de moins que l’offre attendue du fabricant américain de médicaments.

Ce manque à gagner est un autre coup dur pour l’UE, qui a également été frappée par des retards dans les livraisons de vaccins de la société britannique AstraZeneca Plc et de la biotech américaine Moderna Inc.

Il avait également fait face à des retards antérieurs avec le tir de Pfizer.

La situation soulève des questions sur la justification d’un programme de contrôle des exportations de vaccins de l’UE mis en place fin janvier pour garantir des livraisons en temps opportun qui n’ont pas encore été activées, malgré les pénuries d’approvisionnement.

Cette semaine, Pfizer a livré à l’UE 4,8 millions de doses du vaccin COVID-19 qu’elle a développé avec son partenaire allemand BioNTech, selon un responsable de l’UE qui est directement impliqué dans des discussions avec la société américaine.

Cela porte le total à environ 28 millions de doses du vaccin à deux doses, a déclaré l’un des responsables de l’UE et une source proche du dossier.

Cela représente encore environ 10 millions de doses de moins que ce que Pfizer avait promis de fournir depuis le début du déploiement à la fin de l’année dernière, a déclaré le responsable de l’UE.

Un deuxième responsable de l’UE impliqué dans des discussions avec les fabricants de vaccins a confirmé le manque à gagner, mais a déclaré que les entreprises s’étaient engagées à fournir ces doses d’ici la fin du mois de mars.

Pfizer a refusé de commenter, affirmant que les horaires de ses livraisons étaient confidentiels. La Commission européenne exécutive n’a pas répondu à une demande de commentaires sur les insuffisances de livraison.

Des responsables européens ont déclaré que Pfizer s’était engagé à délivrer 3,5 millions de doses par semaine à partir de début janvier. La livraison plus importante de cette semaine suggère que la société augmente ses approvisionnements pour compenser un déficit antérieur.

Environ 5 millions de doses seront livrées la semaine prochaine et dans la première semaine de mars, a déclaré l’un des responsables.

À la mi-janvier, il y a eu un problème d’approvisionnement temporaire.

Les responsables de l’UE ont déclaré que cela avait été largement résolu le mois dernier.

Le vaccin Pfizer / BioNTech a été approuvé pour une utilisation dans l’UE le 21 décembre. Le lendemain, BioNTech a déclaré que les entreprises expédieraient 12,5 millions de doses à l’UE d’ici la fin du mois.

Seule une partie de ces doses dues en décembre a été livrée, ont déclaré les responsables de l’UE.

Mais la source proche du dossier a déclaré que dans le cadre de l’accord avec l’UE, 12,5 millions de doses que BioNTech avait réservées en décembre pour le bloc ont été incluses dans l’objectif de livraison pour le premier trimestre 2021.

On ne sait pas immédiatement comment la différence de calendrier s’est produite, mais cela met en évidence la complexité des accords d’approvisionnement alors que les gouvernements du monde entier se bousculent pour obtenir des tirs pour enrayer la pandémie.

L’UE a conclu deux contrats avec Pfizer pour la fourniture de 600 millions de doses de vaccin.

Israël a inoculé plus de 75% de sa population, y compris les première et deuxième doses, selon les chiffres de Our World in Data de l’Université d’Oxford.

Les EAU ont administré des vaccins à environ 50% de leur population et pour la Grande-Bretagne, il est supérieur à 20%. Les pays de l’UE se situent en moyenne à environ 5%.

Les pays ayant un nombre élevé de vaccinations vaccinent déjà des personnes n’appartenant pas aux plus vulnérables, tandis que beaucoup de ceux qui en ont le plus besoin ailleurs n’ont pas reçu de vaccin.

L’Organisation mondiale de la santé s’est fixé comme objectif de vacciner 20 pour cent de la population des pays pauvres d’ici la fin de l’année.

Tags : Maroc, Union Européenne, UE, vaccination, coronavirus, covid 19, Frexit, Charles-Henri Gallois,



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
12 + 28 =