Il a décerné à Trump la plus haute distinction du Maroc : Pathétique fuite en avant de Mohamed VI

Publicités

Désormais dos au mur après sa gravissime compromission dans le complot « trumpiste» liée à la normalisation arabo-musulmane avec l’entité sioniste, le roi Mohamed VI s’est livré ce vendredi à une pathétique et risible bravade.

Une source de haut rang de l’administration américaine, en effet, a déclaré à «Reuters» que le roi du Maroc Mohammed VI a accordé au président américain sortant Donald Trump , ce vendredi, la distinction la plus élevée au Maroc, l ‘«Ordre de Muhammadi».

Toute honte bue, le roi marocain a justifié cette « distinction » par « le rôle essentiel » joué par le président américain sortant dans le « deal illégal » de reconnaissance (par Trump) de la prétendue Marocanité du Sahara Occidental » en contrepartie de la trahison par le prétendu « commandeur des croyants » de la cause palestinienne et d’Al Qods.

Une ubuesque cérémonie s’est même déroulée au bureau ovale, mettant surtout en scène l’incommensurable mégalomanie du pire président de toute l’histoire des Etats-Unis d’Amérique.

En somme, et à présent qu’il a tout perdu, Mohamed VI n’a plus d’autre choix devant lui que de poursuivre sa pathétique et suicidaire fuite en avant.

S’il n’appartient pas à Trump d’officialiser cette illégale reconnaissance, sachant que le peuple sahraoui est le seul habilité à décider librement et souverainement de son sort, le roi Mohamed VI, qui a compris sur le tard qu’il s’est fait berner et bercer par Trump et ses puissant mentors sionistes, n’a vraiment plus d’autre choix que de jouer jusqu’au bout la carte de la trahison, en espérant récolter en échange quelques miettes. Une poignée du sable sacré pris au Sahara Occidental sans doute…

Ali Oussi

Publicités

La Patrie News, 16 jan 2021

Tags : Maroc, Mohammed VI, Donald Trump, Israël, normalisation,

Publicités

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
10 ⁄ 5 =