Signe d’un changement radical de la politique extérieure US : Biden place William Burns à la tête de la CIA

Par Ali Oussi

Le président élu américain Joe Biden a annoncé le choix de William Burns, un diplomate chevronné qui a occupé plusieurs postes dans le monde entier, pour prendre la direction de la Central Intelligence Agency (CIA).

Biden a expliqué de la sorte son choix : « Burns est un diplomate exemplaire avec des décennies d’expérience sur la scène mondiale afin de maintenir notre peuple et notre pays dans la paix et la sécurité ».

Le correspondant d’Al-Hurra à la Maison Blanche a cité l’équipe de Biden en disant: « Le poste de directeur de la CIA sera un poste consultatif et non gouvernemental, comme c’était le cas à l’époque de Trump ».

Burns est un homme de très grande expérience des affaires étrangères, un ancien député au Département d’État, qui a été ambassadeur des Etats-Unis en Russie et négociateur en chef dans les pourparlers secrets qui ont finalement ouvert la voie à l’accord nucléaire iranien de 2015.

Il est maintenant président du Carnegie Endowment for International Peace.

Ce choix, hautement significatif, et particulièrement stratégique, annonce un tournant à 180 degrés de la politique américaine au Moyen-Orient. Au Sahara Occidental aussi, comme il sera démontré incessamment.

La Patrie News, 11 jan 2021

Tags: Etats-Unis, Joe Biden, CIA, William Burns, sahara Occidental, Moyen Orient,

Be the first to comment

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Résoudre : *
27 + 23 =