Message du Président Tebboune aux Algériens: Le grand soulagement

Le secrétaire général du FLN, Abou El FadhlBaâdji, s’est épanché sur sa page facebook :«Dieu Miséricordieux a entendu nos prières. Le président de la République s’est exprimé et a rassuré son peuple et a prouvé qu’il suit la situation du pays surtout en cette conjoncture difficile. Que Dieu préserve notre Algérie de tout mal.» Même effusion de sentiments de la part du secrétaire général du RND, Tayeb Zitouni, qui a exprimé, sur son compte Twitter, sa joie suite au rétablissement de Tebboune. «J’ai été satisfait et heureux à l’instar de l’ensemble des Algériens de revoir le chef de l’Etat. Nous nous sommes réjouis du discours qu’il a tenu devant la nation et j’affirme, au nom de l’ensemble de la base militante du parti, que son rétablissement est réconfortant en attendant son retour définitif au pays pour poursuivre ses fonctions et le processus de construction de l’Algérie nouvelle, notamment à l’ère de cette crise mondiale inédite», a-t-il écrit.

Le secrétaire général de l’Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli, a, lui aussi, exprimé sa joie après la réapparition du président de la République. «L’ANR se réjouit de cette bonne nouvelle et du soulagement exprimé dans les milieux politiques et populaires après la sortie médiatique d’Abdelmadjid Tebboune. Ce qui a contribué à dissiper les doutes et les suspicions autour de sa santé. Cela a également rectifié le défaut de communication enregistré dans le traitement du dossier de la santé du chef de l’Etat», a indiqué Sahli sur la page officielle du parti. Concernant le message de Tebboune, le responsable de l’ANR dit préférer jouer la carte de la réserve quant au contenu, rappelant que son parti est convaincu que l’évolution de la situation politique du pays, notamment après le référendum sur la Constitution, ainsi que les mutations géopolitiques impliquent un réajustement des réformes engagées à travers un dialogue national inclusif, en tant que priorité absolue pour la consolidation du front interne et la réussite de l’ensemble des réformes préconisées dans divers domaines institutionnels et économiques.

Bannir toute phase de transition

Le président du Mouvement El Bina, Abdelkader Bengrina, a indiqué que sa formation a reçu avec grande satisfaction l’intervention du président de la République. «Son apparition a levé tous les doutes et a fait taire ceux qui remettent en cause tout le processus national», a-t-il commenté. Bengrina a estimé que le retour du chef de l’Etat au devant de la scène était nécessaire «au moment où l’Algérie affronte de grandes menaces à ses frontières et une campagne étrangère hostile inédite menée par des parties ciblant sa stabilité et sa souveraineté». «Nous saluons les orientations du chef de l’Etat et son ambition d’accomplir le choix démocratique à travers la finalisation du processus électoral. Ce qui est de nature à bannir toute phase de transition. Le tout devrait s’opérer dans le cadre d’un dialogue national inclusif en vue de consacrer les engagements pris devant la nation», a-t-il précisé.

Pour le président du parti Jil Jadid, Sofiane Djilali, la réapparition du président de la République est «un grand soulagement». «Le chef de l’Etat s’est montré au moment où son pays a vraiment besoin de lui, vu la situation qui prévaut dans la région», a-t-il soutenu. Il a estimé que le message principal délivré confirme que les réformes engagées sont toujours à l’ordre du jour, notamment le code électoral qui sera prêt, selon lui, avant la fin de l’année. Ce qui laisse supposer, selon Sofiane Djilali, qu’il pourra convoquer le corps électoral pour des élections législatives anticipées avant la fin de l’année. «Ainsi, le Président aura tenu sa promesse de revoir les institutions avant le 31 décembre prochain», a-t-il estimé.
Karima Alloun

Sud-Horizons, 15 déc 2020

#Algérie #Tebboune #Transition #ElectionsLegislatives

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
30 − 3 =