Insultes, coups, des députés en viennent aux mains à l’Assemblée en Tunisie

Des cris, un homme hagard, le visage ensanglanté et une femme à terre. Dans une vidéo faite au parlement tunisien ce lundi 7 décembre, la confusion règne.

En direct sur Facebook, les internautes ont pu assister à une empoignade particulièrement violente entre députés.

D’un côté, les élus du Courant démocrate (centre gauche) -dont Samia Abbou (la femme à terre) et Anouar Ben Chahed (au front ensanglanté)-, de l’autre les représentants d’Al Karama (islamiste).

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a déjà connu des coups de chaud par le passé. Ce n’est pas la première fois que l’ARP se transforme en ring de catch, mais cette fois, un nouveau cap a été franchi selon Nizar Bahloul, écrivain et journaliste, directeur du journal électronique Business News.

«Ça me fait penser à la peinture de Banksy (street-artist britannique), où l’on voit des singes qui siègent au parlement en Grande-Bretagne.» Il déplore une multiplication des incidents. «Ce n’est pas le premier et ça ne sera pas le dernier. Le pays est polarisé depuis 2011 pour des raisons idéologiques.»

El Watan, 9 déc 2020

Tags : Tunisie, Parlement tunisien bagarre,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
20 ⁄ 4 =