L’ONU inflige un sacré camouflé au Maroc

Publicités

Aucun pays du monde n’a voté pour le Maroc pour le membership du Conseil des droits de l’homme, y compris ses alliés de la françafrique.

Publicités

Dans une lettre envoyée aux pays membres, dont une copie a été publiée sur le site des Nations Unies, le président de l’Assemblée Générale des Nations Unies, Volkan Bozkir rapporte des résultats du vote réalisé le 9 octobre 2020 pour l’élection des membres du Conseil des droits de l’homme.

« Ayant obtenu la majorité requise et le plus grand nombre de voix des membres de l’Assemblée générale, les 15 États suivants ont été élus membres du Conseil des droits de l’homme pour un mandat de trois ans prenant effet le 1er janvier 2021: Bolivie (État plurinational du), Chine, Côte d’Ivoire, Cuba, France, Gabon, Malawi, Mexique, Népal, Pakistan, Fédération de Russie, Sénégal, Ukraine, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord et Ouzbékistan », dit-il.

Dans un document joint à la lettre, on y constate que le Maroc n’a récolté que son propre vote, mettant à nu l’image du Makhzen au niveau de la communauté internationale et l’échec retentissant de la diplomatie marocaine dirigée par l’inénarrable Nasser Bourita qui a fait de la corruption et le mensonge son dogme.

Il y a lieu de se demander pourquoi même les satellites africains de la France lui ont tourné le dos.

Tags : Maroc, ONU, droits de l’homme, Assemblée Générale, Conseil des droits de l’homme, vote,


Publicités