L’islamophobie, la négrophobie et l’arabophobie en France

Zemmour, l’escroc fasciste

Zemmour est devenu l’auteur de référence de l’extrême droite. Il tient le même discours qu’ elle, sauf en ce qui concerne l’antisémitisme, qu’il combat à sa façon. La stratégie de Zemmour, du Likoud, du CRIF, du Bnai Brith et autres organisations sionistes d’extrême droite, consiste à détourner la haine populaire envers l’Etat et les exploiteurs contre les Arabes et les Noirs et notamment le musulmans. Il s’agit de même de transformer l’élite fasciste, habituellement antisémite et antigauchiste, en des fanatiques de l’islamophobie, de la négrophobie, de l’arabophobie, entre autres.

Tout chez Zemmour n’est que calcul, même si on peut supposer que lui et sa famille sont des racistes antiarabes viscéraux. Ils n’ont pas supporté leur défaite en Algérie, lorsque les colons et les collabos ont été obligés de quitter le pays lors de l’indépendance. Pour les Zemmour et les juifs algériens, la colonisation a été une « libération » selon leurs propres dires. Pour eux la mise en esclavage de la population de l’Algérie par la France a été une sorte de divine surprise. En 1870, la 3ème République criminelle, celle qui massacrerait les communards l’année suivante, a accordé la nationalité française aux Juifs algériens, grâce à l’action du ministre Crémieux, juif lui-même. Dès lors, les juifs algériens, devenus français, se sont mis à persécuter, mépriser et haïr leurs ex compatriotes musulmans, au point de quitter le pays avec les Français plutôt que de rester en tête-à-tête avec leurs frères.

Les likoudistes prétendent que la vie des juifs dhimmis était un enfer alors que partout dans le monde musulman ils étaient plus riches que les autres populations, en moyenne, même si l’ensemble des habitants de ces pays étaient très pauvres. Les dhimmis n’avaient pas de droits politiques, mais les autres non plus. C’étaient les plus riches et les plus puissants qui avaient tous les droits, un peu comme aujourd’hui dans le monde musulman et de plus en plus en Occident.

Zemmour revendique aujourd’hui le droit d’être raciste et de l’exprimer, sachant très bien que les antisémites sont eux condamnés à de la prison ou attaqués par les satellites de surveillance, qui peuvent torturer et tuer à distance. Alors que plusieurs antisémites ont été condamnés à de la prison ferme, Zemmour est toujours dehors. Tout se passe comme si il y avait en France une loi à deux vitesses : l’islamophobie n’est pas condamnée du tout, elle n’est même pas reconnue en tant que racisme par la jurisprudence, alors que la loi Pleven est pourtant claire sur la question du racisme religieux, et alors que l’antisémitisme, autre racisme religieux, est lui effectivement interdit. Si cela peut se justifier par la Shoah, les musulmans ont été eux victimes d’un colonialisme islamophobe féroce qui a fait des millions de morts, et aujourd’hui encore, les bombardements et embargos islamophobes font d’autres millions de morts en Irak, Syrie, Afghanistan, Yémen, Libye tandis que que le musulmans sont persécutés partout ailleurs ou presque, y compris en Inde et en Chine, ce qui justifie amplement l’application de la législation antiraciste en vigueur pour protéger les musulmans en France et dans le reste du monde.

De plus, ce sont tous les racismes, hormis la judéophobie, qui finissent par être tolérés par les médias et tribunaux : Zemmour ne dénonce plus seulement les musulmans ; il encourage aussi les bavures visant les Arabes, Noirs et autres minorités. Il encourage toute forme de racisme, tout simplement parce qu’il sait que les satellites de surveillance feront taire ceux qui critiquent Israël et les juifs et qu’il ne risque donc pas d’être visé lui-même. Ce qu’il veut c’est que la racisme se répande le plus possible, sauf en ce qui concerne celui qui vise les juifs bien sûr. On ne l’a jamais vu faire l’apologie de l’antisémitisme, alors qu’il encourage toutes les autres formes de racisme. Il veut dans les faits acquérir le statut de membre d’une minorité au dessus des lois, qui serait totalement protégée contre la haine, alors que les autres devraient subir sans arrêt la fureur des racistes qu’il attise.

Pour en arriver à son objectif, Zemmour flatte les fascistes, en reprenant et valorisant leurs fantasmes ethniques. Il ne cesse de faire l’apologie de la « race blanche », et du « génie français ». Chacun sait que tout flatteur vit aux dépends de ceux qui l’écoutent. Les flatteries sournoises de Zemmour devraient susciter la méfiance, car chacun comprend qu’il ne pense pas un mot de ce qu’il dit et qu’il pourra dire exactement le contraire demain, si les circonstances changent. Le seul point où il est sincère, c’est dans la haine antiarabe. Il déteste vraiment les Arabes et les musulmans, de même que les Noirs, les Tchétchènes et tous ceux qui viennent d’un autre continent. Il se pense nettement supérieur aux Arabes et considère qu’il doit bénéficier d’un statut supérieur au leur. Il n’accepte pas l’égalité républicaine dans la mesure où il a été éduqué dans un milieu post colonial habitué à l’inégalité entre les communautés. Dans son esprit, la vocation de l’Arabe, c’est d’être l’esclave des Européens et des Juifs, comme cela se passait à l’époque de l’Algérie française.

On peut constater que Zemmour ne respecte pas la loi Pleven, et qu’il n’est jamais condamné. Il est interdit d’appeler à la haine contre telle ou telle communauté, et ce de manière à préserver la paix civile et les valeurs de la République. Mais Zemmour n’est pas spécialement intéressé par la République ; c’est la France qui l’intéresse (d’après ses dires publics) ; celle de Saint-Louis, Philippe Auguste et des capétiens qui ont expulsé les juifs de France et les ont interdits de séjour, tout comme les protestants…

Le discours raciste de Zemmour, appuyé par Bolloré et Dassault, devient une menace grave pour la démocratie, en France et dans le reste de l’UE. Zemmour diffuse la gangrène fasciste partout, et transforme peu à peu la France en enfer pour tous. Zemmour appuie toutes les mesures antisociales et notamment les baisses d’impôts pour riches. Zemmour n’a jamais rien fait pour la France hormis semer la division et la haine. Zemmour appuie globalement l’ultralibéralisme qu’il voudrait juste compléter par du protectionnisme qui ferait monter les prix et ruinerait les classes populaires. Zemmour veut instituer en France un régime proche de celui d’Orban en Hongrie, une dictature antimigrants alors qu’il n’y a pas de migrants dans ce pays à la différence de la France et que personne n’a spécialement envie de passer la moindre minute dans ce régime ubuesque, une dictature qui opprime son propre peuple en utilisant pour cela toutes les possibilités de la répression satellitaire.

Zemmour veut instaurer la dictature en France. Une dictature dont il serait le maître à penser, la gargouille symbolique, le profiteur premier.

Il faut que la loi Pleven soit respectée en France, même si l’UE doit intervenir pour cela.

Racisme anti-arabe et islamophobe, 20 juin 2020

(Les opinions exprimées dans cet article n’engagent que son auteur)

Tags : France, racisme, discrimination, islamophobie, anti-arabe, négrophobie, Zemmour, Bolloré, Dassault,