Rezzig à Tindouf «Le Gouvernement aspire à conquérir le marché africain»

Le ministre du Commerce, Kamel Rezzig, a Révélé, lundi , depuis Tindouf que le gouvernement fonde de larges espoirs sur la conquête commerciale du marché africain via les postes frontaliers. «Conquérir commercialement le marché africain requiert des préparatifs de tous les secteurs, notamment ceux du Commerce, des Finances, des Transports et les Douanes,» a affirmé M. Rezzig à l’amorce d’une visite de travail d’une journée dans la wilaya.

Accompagné du ministre délégué chargé du commerce extérieur, Aissa Bekkai, le ministre du Commerce a indiqué que l’ouverture du poste frontalier terrestre algéro-mauritanien «Mustapha Benboulaid» constitue un signe à l’adresse des opérateurs économiques pour exporter leurs produits vers la Mauritanie et les pays de l’Afrique de l’Ouest.

Pour ce faire, a-t-il souligné, des instructions ministérielles, que ce soit du Commerce ou d’autres secteurs, ont été données pour l’exploitation de cette «porte frontalière» et atteindre les objectifs escomptés de sa création. Il a signalé, en outre, que la wilaya de Tindouf est l’une des régions devant bénéficier du commerce de troc, profitable pour la région et sa population, à la faveur d’une loi permettant ce type de commerce dans le respect des mesures sanitaires préconisées.

Le ministre du Commerce s’est aussi voulu rassurant, en indiquant que la question a été tranchée concernant l’établissement du registre du commerce à l’export, en plus de l’ouverture d’un registre de commerce de troc, après que le registre de commerce d’exportation en gros ait été gelé pour les wilayas frontalières.

Kamel Rezzig a également fait part, entre autres mesures prises, d’un acquis économique consistant en l’établissement du registre de commerce ambulant, ouvrant droit à la population nomade de se déplacer aisément dans les zones d’ombre.

Evoquant le fonds de péréquation de transport dans le Sud, le ministre a fait part de la mise en place d’une commission chargée de la révision de ce fonds en vue de le rendre plus profitable pour la population, en termes de remboursements que des produits éligibles.

M. Rezig a signalé, sur un autre plan, que son département úuvrera avec les autorités de la wilaya de Tindouf pour institutionnaliser la manifestation économique «El-Mouggar», tout en permettant à la société des foires et expositions (Safex) d’entrer de plain pied dans le commerce de troc et l’exportation.

APS

Tags : Algérie, Tindouf, Kamel Rezzig, développement, commerce,