Hommage à Annie Cordy

Salut Léonie

Post remonté pour dire un dernier adieu à Nini La Chance qui vient de nous quitter ce 04 septembre 2020 à l’âge canonique de 92 ans !!!

Espérons que Ça Ira Mieux Demain comme elle aimait le chanter.

Léonie Cooreman, dite Annie Cordy débute dans le genre Music-Hall dès 1953 et rencontre rapidement le succès avec des chansons devenues des classiques comme « Bonbons, Caramels », « Léon » ou « Cigarettes, Whisky et P’tit’s Pépées »

Puis viennent les 60’s et la remise en question.

Pour la première fois je place Annie Cordy (que dis-je, La Grande Annie Cordy) pour deux disques particuliers et formidables.

Le premier, « T’As Vu Monte-Carlo » est un titre sorti en 1969 et qui fera le tour des cours de récré. (Non je n’ai vu monter personne !!)
Mais c’est au dos qu’est le choc Pop-Psyché inattendu avec un titre signé Nino Ferrer digne d’un « Les Cornichons » revisité : « Je Vends Des Robes ».

Une chanson avec une dialectique qui rappelle la danse des médocs de la géniale « Ginette Garcin – Cresoxipropanediol en capsule » dans le même style tout aussi effréné. Nini + Nino, duo gagnant.

JOUISSIF et FABULEUX !

Chapeau Annie !

Le second 45t date de 1974 et sort juste avant….. LE TUBE, « La Bonne Du Curé » et sa suite de succès ininterrompus.

« Mon Superman » fut un flop commercial mais est annonciateur de cette ligne directrice et nouveau virage que Nini La Chance va donner à sa carrière.

Rien que pour cela ce titre vaut la peine de l’écoute.
Il s’agit d’une adaptation du (mini) succès de Tony Orlando & Dawn (Say Has Anybody Seen My Sweet Gypsy Rose)

Ici c’est la pochette dans le genre « Comics » signée par un certain Targowla (un inconnu pour moi !) qui avait attiré mon regard.

La face B « Pedro » prépare déjà notre Annie nationale dans la chanson humoristique.

En 2017 date de cet article, elle était toujours là, bon pied bon œil avec une carrière de chanteuse doublée d’une excellente comédienne trop peu exploitée.

Une grande dame belge au talent extraordinaire….

Je l’adore notre Baronne !!

Source : Docoverblog 

Tags : Annie Cordy, Léonie Cooreman, musique, cinéma, Belgitude,