Maroc : Campagne médiatique lorgnant l’ouverture des frontières

Un élément qui a été décisif dans l’effordrement du régime makhzénien a été la confiance aveugle que les autorités marocaines font à leur propagande à deux sous contre les pays voisins.

En Mauritanie, ils pensent qu’ils peuvent incliner la balance de leur côté en prétendant que l’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz aurait tenté de fuir la Mauritanie vers le Nord Mali avec l’aide des réseaux djihadistes liés à Aqmi et du Polisario.

En Algérie, la DGED se croit capable de créer un conflit entre le président Abdelamjid Tebboune et ce qu’elle appelle le « clan de Gaïd Salah » au même temps qu’elle poursuit sa campagne de désinformation haineuse contre le pays voisin de l’Est dont les termes utilisés sont loin de s’inscrire dans la littérature de la diplomatie et de la bienséance.

Acculé par les tensions sociales et une population meurtrie par les mesures de confinement, le royaume verse régulièrement dans la mise en place de scénarios qui n’ont d’autres buts que de détourner son opinion des problèmes internes auxquels ils sont.

Le Maroc semble faire pression pour amener l’Algérie à ouvrir sa frontière en vue d’offrir un souffle aux régions orientales marocaines qui vivaient de la contrebande des produits algériens subventionnés par l’Etat. Ses espoirs se sont envolés suite à la déclaration de Abdelmadjid Tebboune qui avant même d’être élu expliquait : «les frontières n’ont pas été fermées en raison du conflit du Sahara Ocidental, il faut arrêter de déformer la réalité, cette réouverture est tout à fait possible, un jour ou l’autre, à condition que les autorités marocaines, et non pas le peuple, présentent des excuses au peuple algérien».

Pour rappel, au mois de mai dernier, le Washington Times a prédit une probable riposte de puissants groupes médiatiques et de centre d’intérêts dérangés par la démarche du président Abdelmajid Tebboune axée sur la lutte contre la corruption. Des démarches qualifiés de courageuses et qui permettront à l’Algérie de sortir plus forte de la crise.

Tags : Algérie, Maroc, frontières, campagne médiatique, propagande, Makhzen, DGED,