Quand la France chante le Maroc pour qu’il accepte de rapatrier les « mineurs délinquants »

Les magistrats chargés de l’ennquête n’ont pas caché leur étonnement de voir le procès ouvert aux médias. . « Il est rarissime qu’un dossier relevant du secret étatique soit ainsi « judiciarisé », affirment-ils. Par conséquent, il y a lieu de se demander les raisons derrière la publication des informations sur une affaire que les magistrats ont qualifié de « secret d’Etat ».

Il s’agit d’une question très sensible liée à la lutte antiterroriste où les services secrets marocains ont réussi à introduire illégalement certains individus en France. Dans quel but? L’enquête nous le dira en 2012.

La presse française a rapporté aujourd’hui que le président Emmanuel Macron a contacté le roi du Maroc pour discuter de la question des « mineurs délinquants » non accompagnés dont se plaint la région bretonne.

« Je peux vous confirmer qu’il y a des discussions entre le président Macron et le roi du Maroc pour qu’un centre d’hébergement, de formation et de soins soit créé directement au Maroc afin de les prendre en charge dans leur pays », a révélé Florian Bachelier, député (LREM), élu dans la 8e circonscription de Rennes.

La révélation des détails sur le procès de la question de l’aéroport d’Orly, est-elle une manière de faire pression sur Rabat pour qu’il accepte l’ouverture de ce centre pour mineurs? Très probable.

Tags : Maroc, mineurs non accompagnés, mineurs délinquants, MNA, sans papiers,

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.