Mali: IBK sous les verrous dans la caserne des mutins

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) a été arrêté, ce mardi, dans sa résidence de Sebenikoro par des militaires mutins, vers 16h30, heure locale. Il était alors en compagnie du Premier Ministre, Boubou Cissé et de son fils, le député Karim Keïta.

Ce coup d’Etat est arrivé au moment où des exèrts de l’ONU ont publié un rapport sur la situation au Mali portant de lourdes accusations sur des exactions de l’armée contre des civils et sur les actions de certains chefs militaires visant à freiner l’application de l’Accord de Paix signé par les parties maliennes à Alger.

A cette occasion, selon des sources de l’Elysée, le président Emmanuel Macron s’est entretenu avec les présidents de la région pour ensuite annoncer son soutien à la médiation de la Cedeao.

Le président français « suit attentivement la situation et condamne la tentative de mutinerie en cours », a ajouté la présidence citée par AFP.

Tags : Mali, IBK, mutinerie, coup d’Etat, CEDEAO, Macron, Barkhane,

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.