Maroc : Le site 360.ma se réjouit de la souffrance des Algériens

Journalisme, mauvaise foi et propagande haineuse
Le site 360.ma se réjouit de la souffrance des Algériens

La manière avec laquelle le site 360.ma traite les nouvelles en provenance d’Algérie est hallucinante, et c’est le moins que l’on puisse dire à propos de média à l’affut de la moindre rumeur pour donner libre cours à une haine viscérale ressentie à l’encontre d’un pays voisin, qui a toujours pris soin de ne pas s’ingérer dans les affaires intérieures du royaume.

En commentant l’information selon laquelle des Tunisiens rapatriés récemment d’Algérie ont été testé positifs à la Covid-19, le journal électronique marocain donne l’impression de se réjouir. « Après les binationaux algériens rapatriés en France et dont une grande proportion est porteuse du virus, c’est au tour de la Tunisie d’être touchée par un phénomène similaire, toujours venant d’Algérie », lit-on dans un article de mauvais aloi où les insinuations méchantes et gratuites le disputent à une rancœur épidermique et indécente.

« Les autorités tunisiennes sont sur le pied de guerre parce que la première opération leur avait réservé de très mauvaises surprises », écrit Mar Bassine ; un pseudonyme assurément utilisé par un des plumitifs qui veut apparemment s’attirer les bonnes grâces de ses supérieurs.

Selon ce journaliste, certainement frustré de ne pas pouvoir dire autant de mal (la réalité) de son pays, où des médecins continuent de démissionner par centaines faute de moyens, et ne trouvant que l’Algérie pour extérioriser ses refoulements, « cette situation vécue par la Tunisie et la France concernant les personnes ayant précédemment résidé en Algérie permet d’avoir une idée sur la situation dans le pays du Maghreb le plus touché par la maladie ».

« Si près du tiers des personnes venant d’Algérie sont touchées par la pandémie, il y’a fort à parier que la proportion de malades dans la population dépasse de loin les chiffres officiels, qui font état de quelques 5 500 personnes seulement actuellement porteuses du virus », conclue-t-il, ravi et entretenant l’espoir de voir ses assertions ou exactement sa mauvaise foi récompensée. Pauvre journalisme que l’on a dénudé de tout principe pour le mettre au service d’une propagande de bas étage !

Ici en Algérie, personne n’aura la prétention de dire que tout, ou du moins une partie, est parfait, mais une chose est sûre, aucun journaliste, quelle que soit sa proximité avec le pouvoir, n’osera se réjouir ou exprimer la moindre satisfaction devant le malheur des autres peuples, y compris le peuple marocain. La pandémie du coronavirus, qui n’a épargné aucun pays, est une calamité planétaire.

Et à ce titre, son traitement médiatique recommande aux journalistes disposant d’un minimum de conscience de montrer de la compassion, en passant outre les divergences d’ordre politiques entre Etats et gouvernant.

Le monde compte ses morts, et le temps n’est plus aux rancunes et aux inimitiés, mais plutôt à la solidarité. Une solidarité transcendant les particularismes et les différences, qu’elles soient d’ordre politique, religieux ou culturel. Le coronavirus n’est ni une malédiction, ni une idéologie.

M.M

L’Est Républicain, 23 jui 2020

Tags : Maroc, Algérie, Le 360,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.