Algérie : Après avoir refusé d’abandonner sa nationalité française Samir Chaâbna, exclu du gouvernement

DIA- 27 juin 2020: Comme nous l’avons annoncé hier dans notre édition, le gouvernement a réagit rapidement à l’affaire Chaâbna. Ainsi sur décision du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, la nomination de M. Samir Chaabna en tant que ministre délégué chargé de la Communauté nationale à l’étranger a été annulée, et par conséquent il ne fait pas partie du Gouvernement, a indiqué samedi un communiqué des services du Premier ministère.

« A l’occasion du remaniement ministériel, du 23 juin 2020, le député à l’Assemblée populaire nationale, M. Samir Chaabana a été nommé ministre délégué chargé de la Communauté nationale à l’étranger », a-t-on rappelé de même source.

« Lors des consultations pour la constitution du gouvernement, a-t-on ajouté, M. Samir Chaabana a accepté le portefeuille de ministre délégué chargé de la Communauté nationale à l’étranger sans pour autant déclarer sa double nationalité ». « Il a été demandé à M. Samir Chaabna de se conformer aux dispositions prévues par la Loi n 17-01 du 10 janvier 2017, fixant la liste des hautes responsabilités de l’Etat et des fonctions politiques dont l’accès requiert la nationalité algérienne exclusive et de renoncer à sa nationalité étrangère », a-t-on expliqué de même source.

« Devant de son refus et sur décision du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, sa nomination en tant que ministre délégué, chargé de la Communauté nationale à l’étranger a été annulée et par conséquent M. Samir Chaabna ne fait plus partie du Gouvernement », a-t-on conclu.

Une affaire qui a fait couler beaucoup d’ancre et provoqué un séisme dans le gouvernement et qui pourrait même avoir des répercutions sur l’avenir de Samir Chaâbna à l’APN, où il garde encore son poste de député.

Amir Hani

Source

Tags : Algérie, Samir Chaabna, double nationalité,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.