Maroc : Lalla Soukaina utilise son charme pour soutirer des cadeaux de luxe

Décidément, l’excellence des relations entre le Maroc et le Sénégal n’apporte à ce dernier que des scandales et de la mauvaise réputation.
En 2014, un mystérieux hacker a dévoilé le passage, chaque année, du ministre sénégalais des affaires étrangères à l’époque, Mankeur Ndiaye, à l’ambassade du Maroc à Dakar pour recevoir la coquette somme de 8 millions de Francs CFA « pour couvrir les frais de pèlerinage à La Mecque pour trois personnes ».
Selon un autre courrier confidentiel de l’ambassade marocaine au Sénégal, son prédécesseur, Cheikh Tidiane Gadio, ayant été invité à se rendre au Maroc, il suggère dans un courrier confidentiel, « si le Département opte pour une rencontre confidentielle, de se rendre au Maroc uniquement avec son assistant de sécurité ». Gadio joue les espions à la solde des autorités marocaines.
Mais ce n’est pas tout. Moustapha Niasse, le président actuel de l’Assemblée Nationale échangeait en 2012 avec Abdelmalek Alaoui, un haut responsable de la DGED, (la Direction Générale des Études et de la Documentation est un service de renseignements et de contre-espionnage au Maroc) sur le déroulement de l’élection présidentielle de 2012 au Sénégal.
Aujourd’hui, Papa Massata Diack se trouve dans le collimateur de la justice pour corruption au sein de l’IAAF et doit rendre compte sur ses énormes dépenses dont une montre Cartier qui a atterri dans les bras de Lalla Soukaina, nièce du souverain marocain. Protégé par le président Macky Sall qui refuse de livrer le fils de l’ancien président de l’IAAF Lamine Diack, Papa Diack coule des beaux jours au Sénégal sans être inquiété grâce, selon la presse locale, aux fortes sommes d’argent qu’il a dépensés au moment-même où se jouait la campagne pour l’élection présidentielle de 2012 au Sénégal.
Mohammed VI et Macky Sall, deux grands amis liés par les services rendus à la France, se trouvent, ainsi, arrosés par un scandale de corruption dont le procès s’ouvre ce lundi à Paris.
Lalla Soukaina semble aimer les cadeaux des étrangers. A Bruxelles, elle a reçu une bague de mariage de la part de Philippe Latteur, un politicien belge. Celui-ci affirme avoir écrit au roi du Maroc pour demander sa main. Latteur, 39 ans, était convaincu qu’il allait se marier avec la princesse Lalla Soukaina. Il l’avait même demandé dans une lettre au roi Mohammed VI. Il lui a offert une bague de fiançailles et une chaîne en or via l’ambassade du Maroc à Bruxelles. Les faits ont eu 2015.
Si la nouvelle arrivait au défunt roi Hassan II, il se retournerait dans sa tombe pour maudire celle qui était la préférée de ses petites-filles. Il avait construit une mosquée pour lui donner son nom.
Tags : Maroc, Sénégal, Papa Diack, IAAF, montre Cartier, Lalla Soukaina, 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.