Le document confidentiel qui révèle les relations secrètes entre le Makhzen et le Front national

Le Front national (FN) veut faire sortir d’une prison en région parisienne où il a été transféré en mai 2012, à partir du Maroc, le terroriste français Robert Richard, condamné à perpétuité par la justice marocaine pour sa participation aux attentats terroristes du 16 mai 2003, qui avaient fait plus de 40 morts et une centaine de blessés à Casablanca. 
Pour cela, le terroriste doit bénéficier de la grâce royale que l’eurodéputé membre du FN Bruno Gollnisch a sollicitée en faisant intervenir l’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne (UE). C’est ce qui ressort d’un document (mis en ligne parAlgeriepatriotique) révélé sur Twitter par le hacker marocain Chris Coleman. 
Dans une lettre, datée du 31 juillet 2014, envoyée par l’ambassadeur du Maroc à son ministre des Affaires étrangères, cette demande de grâce royale est étayée par des arguments qui montrent la collusion honteuse entre le Maroc et le FN au Parlement européen. Mais en échange de quoi, le Maroc peut-il répondre favorablement à la démarche du FN et permettre au terroriste Robert Richard d’être libéré avant de purger sa peine ? 
L’ambassadeur marocain rappelle les positions du FN à l’égard du Maroc – «positives et constructives» – et surtout le fait que les membres du groupe FN au Parlement européen ont voté en faveur du protocole de pêche Maroc-UE. 
En libérant le terroriste français, le roi exprimerait ainsi sa reconnaissance au FN pour ses positions favorables au Maroc. On sait que l’accord de pêche Maroc-UE, par exemple, n’est pas facile à obtenir et à mettre en œuvre. 
A l’intérieur du royaume, les voix s’élèvent contre cette forme de bradage d’une richesse qui appartient à tous les Marocains et qui n’en profitent pas ni dans son exploitation ni dans la consommation de poissons qui partent vers d’autres destinations.

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.