Sahara occidental : A quoi joue l’UE ?

A quoi joue donc l’Union européenne ? Elle signe un accord de pêche avec le Maroc en sachant pertinemment que ce pays exploite illégalement les ressources du Sahara occidental.

De deux choses l’une: l’UE n’est pas très regardante sur la légalité ou bien elle accorde une prime à la colonisation au Maroc. Dans les deux cas la position n’est pas défendable car elle déroge à des principes que cette même UE s’évertue à faire respecter par ses partenaires sur le vieux continent ou dans le monde se réservant le droit d’user de mesures coercitives pour les dérives de gouvernance.

L’UE a ainsi mis à l’index et gelé les avoirs de nombre de dirigeants, majoritairement dans les pays arabes, sur lesquels pesaient des soupçons qui les rendaient non seulement infréquentables. Pour le Sahara occidental, il s’agit d’une question de décolonisation et d’un dossier pendant de l’ONU. L’UE, dans de telles conditions devrait s’astreindre au plus élémentaire devoir de réserve.

Elle peut ne pas vouloir reconnaitre les droits du peuple sahraoui à disposer de lui-même mais dans le même temps s’abstenir d’apporter un appui aussi prononcé à la puissance occupante du Sahara occidental. Ceci sans même attendre les résultats de la démarche adoptée par l’ONU dans ce dossier ni l’évolution des contacts informels entre le Maroc et les représentants du peuple sahraoui.

Un peuple qui attend au minimum le gel de l’accord de pêche signé avec le Maroc. Au lieu de quoi, tout au plus est-il demandé à la puissance occupante d’apporter la preuve que le Sahara occidental bénéficie de cet accord? Est-ce pour l’UE de fuir ses responsabilités?

Par Djamel Eddine Merdaci

L’Actualité, 26/12/2012

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.