Le roi Mohammed VI, septième fortune des souverains du monde

Selon le magazine américain Forbes, qui vient de publier son classement des souverains les plus fortunés de la planète, le roi Mohammed VI, 46 ans, possède la septième plus importante fortune des têtes couronnées. Forbes lui attribue près de deux milliards d’euros.
Le premier de la liste des rois milliardaires est Bhumibol Adulyadej de Thaïlande, 82 ans, crédité d’un patrimoine de 23,2 milliards d’euros, dont la valeur reposerait essentiellement sur des biens immobiliers. Arrive en deuxième position le sultan de Brunei, 63 ans, autrefois l’homme le plus riche du monde, avec ses 15,5 milliards d’euros. Voici au centre le sultan aux côté du roi de Thaïlande, qui pèsent donc à eux deux près de 40 milliards d’euros… Le sultan de Brunei est talonné par le roi d’Arabie saoudite, âgé de 86 ans, à la tête d’un trésor de près de 14 milliards d’euros. Viennent ensuite l’émir d’Abu Dhabi, sheikh des Emirats arabes unis (11,6 milliards d’euros), puis le sheikh de Dubai, dont la fortune (3,5 milliards d’euros) aurait considérablement pâti des récentes difficultés économiques de son pays.

Les monarques européens sont à la tête de fortunes plus modestes. Il est vrai que ce ne sont que des souverains ayant survécu dans un cadre démocratique. Le plus riche est le prince Hans-Adam II de Liechtenstein (2,7 milliards d’euros). Le magazine prête au prince Albert II de Monaco, 52 ans, un patrimoine de 700 millions d’euros. La reine Elisabeth II (à droite avec le prince Philip), qui fait actuellement face à une crise de ses revenus sans précédent, se positionne quant à elle loin derrière, après l’Aga Khan et le sultan d’Oman; son patrimoine n’est évalué qu’à 349 millions d’euros. Beatrix des Pays-Bas, 72 ans, termine quant à elle avant-dernière du classement (155 millions d’euros). Reste à savoir comment ces montants ont été calculés. Par exemple si les bâtiments utilisés par les familles royales sont ou non pris en compte.
(Source : le blog « Jardin aux Etoiles)
Cependant, le seul souverain dont les scandales sont relayés par la presse internationale est Mohamed VI. Rappelons les 400 millions de dollars perdus dans les jeux de casino et l’affaire Madoff dans laquelle le roi du Maroc a été arnaqué.

Ainsi l’argent du roi est malversé partout par les caprices du petit fils de Leglaoui, alors que le Maroc n’arrête de s’endetter pourn financer les projets publics. Le TGV, on le sait, est financé par les porcs de l’Arabie Saoudite par affinité politique. En contrepartie, il laisse les émirs saoudiens vivre le rêve des mille et une nuits sur terre marocains et avec les plus jeunes filles marocains souvent mineurs et pauvres. Cela se passe en toute sécurité et en toute impunité. Non sans raison, on a dit que le roi Mohamed VI est le plus grand proxénète du monde, puisqu’il prostitue tout un pays pour faire plaisir aux émirs d’Orient et d’Occident.

Aujourd’hui, plusieurs mandataires bruxellois, invités par le Maroc, visitent actuellement le Sahara occidental. C’est à leur tour de goûter la perversité de l’Etat marocain.

Readers Comments (1)

  1. Bonjour, Vous avez emprunté les trois premiers paragraphes de ce message à mon blog http://www.lejardinauxetoiles.com. Il aura été correct de signaler la source. En revanche, les paragraphes suivants sont de votre cru. Je ne les partage nullement et m'en distancie donc.

    Répondre

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Résoudre : *
24 + 17 =